///Fr

« Work » marque le retour aux affaires des Anglais de PHARAOHS. Premier single extrait du successeur de Photosynthesis, à venir début 2013, « Work » se profile d’emblée comme un nouveau bijou d’orfèvrerie pop-rock décalée. S’éloignant de l’approche math-rock que les quatre de Tunbridge Wells nous avaient d’emblée proposéé, ce nouveau simple sonne l’heure de la maturité et du songwriting immédiat et accrocheur. Une production léchée, un riff de guitare entêtant et une réelle volonté de spontanéité, autant de qualités qui ne manqueront pas d’enchanter vos pavillons, qu’il soient auditifs ou de campagne. Qu’on se le dise, les Pharaohs sont de retour et cela va faire du bien!

/// Eng

PHARAOHS are back with a bang! And « Work », the new single from their upcoming second album – to be released in 2013 – is here to prove it. A catchy guitar line, a fast pace tempo and clean-cut singing, the band’s original math-rock approach takes a back seat to make space for more spontaneity and an immediate guitar riff. A pure jewel of easy-listening and mature songwriting, you simply won’t get « Work » out of your head. Let’s make this crystal clear: Pharaohs are back, and they mean business!

PHARAOHS : See Sea

juin 7, 2011

Les Pharohs sont de retour avec « Photosynthésis », nouvel opus qui ravira les fans du groupe et les inconditionnels de « Campus Math Pop » (Nouvelle étiquette scabreusement inventée à l’instant). Après deux ans passés à ciseler leurs riffs et à arpenter le bitume, les quatre kids du Kent creusent un peu plus le sillon laissé par  » We’ve tried nothing and were all out off ideas « . Plus mûr, mais aussi plus rêche, « Photosynthésis  » est l’expression spontanée de ce que les Pharaohs savent faire de mieux : des riffs acrobatiques et nerveux, des vocalises délicieusement adolescentes pour des chansons labyrinthiques et tellement évidentes. Huit titres et une vingtaine de minutes de bonheur pop, « Photosynthésis » devrait finir de convaincre les sceptiques et imposer le groupe comme une réelle référence du genre, dépassant juvénilement ses influences pour rafraîchir un peu plus une scène pop anglaise pourtant hyperactive.

PHARAOHS : Drift Away

mai 19, 2011

PHARAOHS : Photosynthesis

avril 19, 2011

janvier 19, 2010

Projet relativement jeune, Pharaohs renaît des cendres de la formation HPR avec un titre d’album qui semble tirer un trait sur cette période pour mieux aller de l’avant. Formé à la fin de l’année 2008, le groupe ne perd pas une minute avec un maxi en poche et déjà trois tournées à travers l’Angleterre à son actif ! Les quatre kids du Kent jouent une musique que l’on pourrait qualifier de math/pop, mixant un chant aux lignes ultra-mélodiques à des structures instrumentales beaucoup plus alambiquées. On retrouve sur We’ve tried nothing and were all out of ideas des notes 90’s à la Saves the Day, mélangé à la fraicheur d’un Color et l’intemporalité d’un Police.Remarqué par plusieurs radios et chroniqué comme étant l’un des groupes à venir les plus excitants de la scène anglaise, il semble bien que 2010 soit l’année de l’explosion pour Pharaohs !

PHARAOHS

décembre 10, 2009

Les Pharaos ne viennent plus d’Egypte, ils sont désormais basés au sud-est de l’Angleterre ! Mixant mélodies tubesques et  breaks détonants, le quatuor a peut-être réussi, sans le savoir,  le pari de marier math rock et hardcore mélodique dans ce que ces derniers registres font de mieux. C’est frais, c’est sucré et entrainant! … Un souvenir d’été adolescent !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 380 autres abonnés