bandcamp image 45tours_ image pour web

Combo Gatefold 45T + CD – Série limitée 500 ex  /// Digital /// Sortie le 20 Mai 2013

Avec une production soignée et une exigence artistique intacte, cette nouvelle offrande des bretons présage un second opus de haut vol (sortie prévue début 2014). Nouveau titre aux lignes subtiles et solaires, Fanny Giroud est un bijoux d’orfèvrerie “post-pop-orchestrale”, une fugue printanière et onirique dont la richesse des arrangements n’a d’égal que le talent de Ghislain Fracapane, tête pensante du projet. On retrouve sur ce nouveau titre des couleurs inédites avec l’utilisation de cuivres, flûtes et clavecins tandis que le chant en Français, s’affirme un peu plus, restant toutefois au service de l’harmonie instrumentale. La face B revisite quand à elle, un morceau du premier album “We re on the same way” dans une version à cordes inédite et boisée (chants, guitare classique, violon spécialement enregistré pour l’occasion.

En attendant la suite, Mermonte poursuit sa fugue printanière un peu partout en France .

18/05/13 – Les Papillons de Nuit – Saint Laurent De Cuves
23/05/13 – Festival Changez d’Air – Lyon
24/05/13 – La Citrouille – St Brieu
25/05/13 – Festival Indi Air – Issy Les Moulineaux
27/05/13 – Le VIP – Saint Nazaire
09/06/13 – FestivalLessPlayboyIsMoreCowboy-Poitiers
27/06/13 – Marseille Rockisland Festival
04/07/13 – Festival Jour J – Orleans
07/07/13 – Les Tombées de la Nuit – Rennes
14/07/13 – La Petite Chanson Dans La Prairie – La Roche Jagu
21/07/13 – Festival Les Vieilles Charrues – Carhaix
08/08/13 – Les Jeudis du Port – Brest

Camera Lucida

FR // 2013 semble être l’année de Gunning for Tamar ! Soutenus par la presse outre manche, NME Magazine, Rock Sound and BBC Radio et XFM, les 4 kids d’Oxford forts de leurs concerts partagés avec des formations telles que Japandroids, Tellison, We were promised Jetpacks ou Johnny Foreigner s’apprêtent à sortir le 1er Avril prochain leur nouvel EP  » Caméra Lucida  » ( H!PH!PH!P // Alcopop! ). Tom Stanley ( The cure, Maccabees ) et Chris Sheldon ( Foo fighters, Biffy Claro ) ont de nouveaux apportés leurs savoir faire suite à  » Dark Sky Tourism  » dernier single en date du groupe. Intuitif, technique et mélodique la musique de Gunning For Tamar prend sa source dans un Rock teinté d’émo 90’s et de Math Pop. Sans révolutionner le style, les 4 anglais nous offrent avec classe et justesse un très bel EP qui ravira les fans du genre.

ENG // On April 1st, the Oxford 4 piece GUNNING FOR TAMAR will release their inspired, brand new EP, ‘Camera Lucida’ through Alcopop! & H!PH!PH!P. Recorded with Tom Stanley (The Cure, The Maccabees) and mixed by Chris Sheldon (Foo Fighters, Biffy Clyro), the EP title comes from a book of the same name, which is about people’s relationship with photography and photos. As Joe (Wallis, lead guitar and vocals) explains; “It’s a fascinating and scary subject and there are many experiments surrounding memory manipulation of subjects by showing them photos of things they never did. It ties into other themes that are present in the songs on the EP, like the idea that the mind is easily manipulated by difficult situations, people and is incredibly fragile. This can sometimes lead to uncomfortably dark, very often surreal mindsets.”

PRE ORDER NOW :

SCREAMING MALDINI s/t

janvier 28, 2013

GDOB2-30CH-001.cdr

Fr // Emmené par le génie à lunettes multi instrumentiste Nick Cox et la voix magique de Gina Walters, les SCREAMING MALDINI pratique une Pop en grandes pompes. A la fois rétro et moderne, complexe et récréative, la musique pétillante de cette formation Anglaise joue avec les paradoxes et nous offre des compositions à l’écriture subtile et l’énergie débordante. Rythmiques alambiqués, choeurs tutoyant les cimes au service de mélodies colorées et imparables, le sextet de Shefield remet au goût du jour une pop orchestrale joyeuse et décomplexée. Imaginer la bande son d’une croisière sur laquelle Sufjan Stevens siroterait un Martini avec Bjork en regardant I’m from Barcelona affronter au water polo les Local Natives dans la piscine du pont principal, vous aurez alors une idée un peu plus précise des 12 titres composant ce premier opus. Aprés 2 EP sortis confidentiellement en 2010 et 2011, HipHipHip est fiers de vous présenter  » Screaming maldini s/t  » un album solaire et explosif, présenté en CD digifile + lunettes 3D,  également  dans une superbe édition LP Gatefold collector avec Vynil Blanc 180 gr, carte de téléchargement et lunettes 3D et dores et déja en pré commande sur notre page bandcamp.

Disponible le 4 février en Digital ( Believe ) et dans les bacs le 11 Mars ( Differ ant )

Uk // Lead by the bespectacled multi instrumentalist genius Nick Cox and the magical voice of Gina Walters, Screaming Maldini are pop in all its splendour. Both retro and modern, complex and fun, the original music of this English band plays with paradoxes with songs full of energy, written by the subtlest of hands. At the crossroad between genres, the talent of these 6 artists (musicians) is underlined when you listen carefully to their arrangements. Convoluted rhythms, vocals that flirt with mountain tops, sung at the service of sweet and unforgettable melodies, the Sheffield sextet brings up to date a joyful and powerfull orchestral pop. Imagine the soundtrack to a cruise in which Sufjan Stevens would sip his Martini with Bjork, while watching I’m From Barcelona go up against Local Natives in a game of water polo in the swimming pool of the main deck, only then can you begin to picture the 12 tracks making up this first stunning album. Following the 2 EPs released confidentially in 2010 and 2011, HipHipHip label is proud to present “Screaming Maldini s / t”, an enlightened and explosive album, perfect to cheer you up at the beginning of this year 2013

Out on FEB 4th

///Fr

Deuxième extrait du prochain album de Screaming Maldini, à paraître en Février 2013, « Summer, Somewhere » prouve une fois encore l’incroyable inventivité mélodique des Yorkshire kids. Jamais un single n’a si bien porté son nom: véritable extrait d’insouciance estivale, « Summer, Somewhere » évoque tout ce qui se fait de mieux en matière de pop, de Bjork à Saint Etienne, en passant par Arcade Fire. Une voix lancinante, des choeurs explosifs, une rythmique lente et obsédante complètent brillament une songwriting diaboliquement efficace. Effectivement, avec les Screaming Maldini, c’est toujours l’été en musique quelque part….

///Eng
The second single from the upcoming Screaming Maldini album, to be published early 2013, is yet another proof of the Yorkshire kids’ melodic inventiveness. « Summer, Somewhere », it would be hard to find a more suitable name for such a piece of warm and joyous pop music. Gathering the qualities of pop music’s very best, from Bjork to Saint Etienne and Arcade Fire, this new track has it all. A catchy voice, energetic choruses and a slow and obsessive rythm are coming on top of a super efficient songwriting ability. « I am boored, and I am not alone », she says. Definitely not this time, my dear!

Après un premier album salué par la critique ( Magic, Inrocks, France Inter, Le Mouv, Radio Nova…« Born from a Shore », Février 2011), le label Hiphiphip est fier d’annoncer « The Wild Cruises » de Botibol : quatre titres intenses et lumineux soulignant le talent singulier du groupe emmené par Vincent Bestaven. Cuivres aériens, guitares constellées et voix venues d’ailleurs confèrent à  « The wild cruises » une couleur rare et surréaliste soutenue par la mise en ambiance magnifique de Cyrille Gachet (à qui l’on doit l’excellent « Ausserwelt » de Year of no light) et le mastering tout en nuance d’Alan Douches (kurt vile, beach house, akron family…). Avec « The wild cruises », Botibol installe un peu plus son univers onirique et solaire, pendant européen d’artistes comme Chad Vangaalen ou Sandro Perri ; on pense également au Gainsbourg de couleur café (let’s go riding), à la musique brésilienne (the islands) et à une pop aventureuse nourrie à l’oeuvre de Werner Herzog. Plus consistant, plus psyché et ensoleillé « The Wild Cruises  » est un trait d’union nerveux et distingué ( nouvel album prévu en 2013 ) pour lequel Botibol se mue sur scène en une entité de 4 musiciens ( guitare, basse, batterie, cuivres et synthétiseurs)
En concert prochainement au Printemps de Bourges, au Point FMR à Paris, et partout en France.

BOTIBOL  » The wild cruises  » : disponible en EP ’10 et digital le 20 Avril.

 

MERMONTE

mars 25, 2012

_
_
 HipHipHip s’associe au disques normal pour vous présenter le premier album éponyme de Mermonte. Né dans la tête de Ghislain Fracapane ( Fago sepia, Heliport ) il y a quelques années avec l’envie d’écrire des chansons pop mêlant riffs de tiroirs et expérimentations en tout genres. Suite aux encouragements de son entourage, le jeune trentenaire Rennais décide alors de s’entourer et d’attaquer l’écriture de son premier album qui mettra 3 ans à voir le jour, Mermonte fait alors ses premiers pas et entre en studio courant 2011. Rappelant parfois les sonorités de Tortoise, Jim O’ Rourke ou Efterklang, ce premier album nous emmène sur les rivages d’une pop classieuse, intime et insaisissable à l’écriture moderne et sophistiquée. A l’image d’un conte de fées, on explore le premier effort de Mermonte avec innocence, comme pour mieux se laisser emporter par son univers à la beauté intrigante ; mélange de Français et d’ Anglais, de Post rock et Pop de chambre, un peu Paris, un peu Chicago aussi – Disponible en Vynil 33T sur notre shop en Mai
_

Après 3 albums et une poignée d’Ep’s et singles, Johnny Foreigner est de retour avec : Johnny Foreigner Vs Everything !
Le Trio de Birmingham sublime la formule qui le caractérise alternant post punk fougueux et ballades pop sur les 17 titres composant ce nouvel opus.
Les voix d’ Alexei Berrow Berrow et Kelly Southern se croisent, se répondent et s’entrechoquent pour mieux se retrouver à l’unisson dans des refrains pleins de magie et de beauté simple. La Batterie de Junior Elvis Washington quand à elle,  nous entraîne dans une épilepsie collective marquant parfois le pas pour souligner ça et là des influences rognant vers les musiques électroniques et Lofi. Fidèles aux murs de guitares baveux, aux phrasées rapides au bord de la suffocation et aux interludes à la beauté naïve et juvénile, Johhny Foreigner sans se réinventer à su plus que jamais affirmer son art et puiser dans l’essence même de l’indi rock, s’écartant ici des clichés ; comme un doigt d’honneur aux derniers standards made in UK. Avec ce nouvel album qui s’annonce dores et déjà comme la pièce majeure du groupe, Johnny Foreigner nous bouscule, nous claque et nous dépose un petit bisou, comme ça , l’air de rien ; puis s’en va.

En attendant le stream complet de l’album, HipHipHip vous offre en télechargement libre (dont) show us your fangs – Merci Patron !

Après un premier opus Own Me like the city en 2006 suivi d’ Intentions en 2008 , RUMBLE IN RHODOS est de retour en 2011 pour nous présenter son nouvel effort  » Signs of fervent dévotion « . Les 5 Norvégiens nous montrent une fois de plus leur immense talent délaissant quelque peu leurs influences les plus bruts pour affiner un post punk fiévreux aux sonorités 80’s et aux envolées sombres et sophistiquées.  » Signs of fervent devotion  » dévoile 9 titres à l’architecture complexe et millimétrée qui devrait ravir les amateurs de productions nordiques ici confiée aux excellents Erlend Mokkelbost & Anders Tjore ( Jr Ewing, Montée, turns, Apricot ) et mixée d’une main de maitre par Nick Terry (Klaxons, Serena Maneesh, Libertines, Franz Ferdinant.. )  Disponible en CD & Digital le 10 Octobre 2011.

Screaming Maldini aime la pop avec un grand P ! 4 garçons, 2 filles, des guitares, des trompettes, des claps, des chœurs, des violons, des percussions, des arcs en ciel, des structures casse-têtes et des refrains pleins d’amour. Imaginer la bande son d’une croisière sur laquelle Sufjans Stevens siroterait une Margarita avec les Beach Boys en regardant les Two Door Cinema Club affronter Efterklang au water polo dans la piscine du pont principal… Vous aurez alors une idée de l’univers musical coloré de ces 6 Britanniques aux T-shirts rose bonbon.  Avec un nouvel EP   » Secret sounds  » à paraitre le 21 juin sur H!PH!PH!P en version combo CD + 45t , Screaming Maldini est la bonne nouvelle Pop de l’été. On vous le dit , on vous le crie !

Les Pharohs sont de retour avec « Photosynthésis », nouvel opus qui ravira les fans du groupe et les inconditionnels de « Campus Math Pop » (Nouvelle étiquette scabreusement inventée à l’instant). Après deux ans passés à ciseler leurs riffs et à arpenter le bitume, les quatre kids du Kent creusent un peu plus le sillon laissé par  » We’ve tried nothing and were all out off ideas « . Plus mûr, mais aussi plus rêche, « Photosynthésis  » est l’expression spontanée de ce que les Pharaohs savent faire de mieux : des riffs acrobatiques et nerveux, des vocalises délicieusement adolescentes pour des chansons labyrinthiques et tellement évidentes. Huit titres et une vingtaine de minutes de bonheur pop, « Photosynthésis » devrait finir de convaincre les sceptiques et imposer le groupe comme une réelle référence du genre, dépassant juvénilement ses influences pour rafraîchir un peu plus une scène pop anglaise pourtant hyperactive.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 380 autres abonnés